• Accueil
  • > Economie
  • > Hausse du chômage : il faut revenir aux 37,5 annuités

26 février 2013

Hausse du chômage : il faut revenir aux 37,5 annuités

Classé dans : Economie — mindcontrolfrance @ 21 h 44 min

 

Alors que le chômage augmente de manière dramatique depuis quelques années, personne, dans aucun parti, ne parle de la mesure simple qu’il faudrait prendre : le retour aux 37,5 annuités de cotisation au lieu des 41,5 annuités qui ont été décidées par la réforme de 2003. Si chaque classe d’âge de travailleurs compte 500.000 personnes, travailler 4 ans de plus met 2 millions de personnes âgées de plus au travail et donc empêche 2 millions de jeunes et adultes de travailler. Si parmi ces travailleurs âgés la moitié sont au chômage, alors ce sont encore 1 million d’emplois qui sont perdus pour les jeunes et adultes. Comme il faut aussi rémunérer les chômeurs, soit avec les allocations chômage, soit avec le RSA, ce qui est économisé en pensions de retraite est perdu en allocations chômage ou aides sociales. Donc, plutôt que de faire travailler les vieux et mettre les jeunes au chômage, il faudrait mieux faire exactement le contraire : faire travailler les jeunes et adultes, et permettre aux vieux de prendre une retraite bien méritée.

Cet allongement de la durée du temps de travail est le fruit du complot fasciste qui vise à mécontenter le maximum de personnes, tout en faisant taire la véritable opposition de gauche,  en la remplaçant par des pantins collabos, qui sont payés par les fonds secrets du gouvernement et en marginalisant les gauchistes non corrompus.

Faute de gauche réelle, les mécontents finissent par se tourner vers les fascistes, un peu comme l’alcoolique se tourne vers sa bouteille ou le philosophe vers la ciguë. Le fascisme c’est la torture le servage et la guerre; tout le monde le sait ou s’en doute. Mais faute de perspective, contraint et forcé, le citoyen finit par avaler la potion empoisonnée. A moins que de nouveaux partis de gauche n’émergent, malgré la répression des satellites de la police politique  des patrons et des banquiers, pour enfin défendre les revendications des travailleurs, salariés, artisans et petits chefs d’entreprise, toutes ces forces vives de la nation qui veulent en finir avec ce système corrompu qui est en train de détruire l’Europe, et nous précipiter vers les ténèbres de la dictature et de la guerre.

Combattre le chômage en mettant les vieux à la retraite et en faisant travailler les chômeurs ne coutera pas un centime. Il y aura juste un transfert de charges de la caisse des chômeurs à celle des retraités. Alors pourquoi faudrait-il encore attendre ?

Laisser un commentaire

Trappes à venir |
Raahil |
Berrouetblot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journalconsciencesdemocrati...
| Deren
| Dorian965