14 janvier 2016

Gérer le monde par le terrorisme

Classé dans : Fascisme — mindcontrolfrance @ 17 h 11 min

 

Il semble que les fascistes du Mind Control gèrent le monde par le terrorisme. Chaque attentat ou presque profite à la cause fasciste. Toute l’Europe est menacée par le terrorisme et partout l’extrême droite progresse. Le Danemark autrefois social-démocratie paisible semble avoir été atteint par le virus fasciste. On demande à des réfugiés qui ont tous perdu de livrer leurs dernières économies aux autorités. Aux Etats-Unis, le candidat Trump fait une campagne xénophobe digne d’une Le Pen. Partout, le fascisme avance.

Il semble que la montée du fascisme en France, en Europe et dans le monde soit consécutive aux attentats de 1986 à Paris, qui ont fait quelques morts seulement mais beaucoup de dégâts politiques. Suite à ces attentats, le parti raciste FN a commencé à fortement progresser en France. Les attentats de 1995 on aussi profité au FN qui a atteint les 15% en 2002. Au Danemark, l’attaque commise par un déséquilibré musulman contre des caricaturistes en 2014 à renforcé l’extrême droite, au Royaume-Uni les divers attentats « islamistes » ont propulsé l’UKIP à plus de 20% des suffrages lors de la plupart des élections. Aux Etats-Unis la destruction des Twin Towers en 2001 à causé la perte d’une partie des libertés des citoyens du pays et la radicalisation à droite de l’opinion. En Israël les attentats palestiniens, plus que probablement manipulés, ont mis l’extrême droite au pouvoir.

Partout, le terrorisme favorise la droite la plus extrême et porte atteinte aux libertés démocratiques. Partout, la gauche recule et le fascisme avance. Partout le nazisme monte, encore plus ou moins masqué.

Tout ceci nous laisse penser qu’à partir du moment où ces attentats ne profitent qu’aux fascistes, il est impossible que ces derniers n’en soient pas à l’origine. On remarque aussi que les seuls attentats qui sont bien médiatisés sont les attentats « islamistes » qui profitent à l’extrême droite. Lorsque, exceptionnellement, un attentat est commis directement par un fasciste, celui-ci passe pour un déséquilibré, et on en finit par oublier son appartenance politique. Par exemple, lorsque le fasciste slovène Richard Durn a massacré plusieurs élus de gauche au conseil municipal de Nanterre en 2001, personne n’a accusé l’individu d’être membre d’un réseau fasciste. Il a été décrit comme un « raté », un « déséquilibré » qui a commis une tuerie de masse pour des raisons psychiatriques. L’individu a été opportunément jeté par la fenêtre de la PJ du Quai des Orfèvre, de manière à ce qu’on ne sache jamais quelles étaient ses connexions politiques précises. En Norvège, quand le fasciste Anders Breyvik a assassiné plus de 70 jeunes socialistes, l’affaire n’a fait la une des journaux que quelques jours. Au bout d’une semaine, l’affaire était enterrée. Quand on sait que le moindre attentat « islamiste » fait la une des JT pendant des semaines et que toutes les grosses attaques attribuées à cette mouvance sont elles médiatisées pendant des années ou même des décennies, on ne peut que constater que les médias sont d’ores et déjà aux mains des fascistes et ne popularisent que le terrorisme qui sert leurs intérêts.

Les dernières attaques terroristes et agressions ayant visé des Allemandes ne laissent aucun doute  : les racistes d’extrême droite n’ont pas supporté que l’Allemagne accueille des centaines de milliers de réfugiés syriens fuyant la guerre civile, le terrorisme et la répression dans leur pays. Ces gens qui risquent les pires tortures et qui ont pris des risque énormes pour venir se réfugier en Autriche et en Allemagne, sont la cibles de racistes internationaux dont un certain nombre sont basés en France. Ces gens ne supportent pas que des Syriens aient le droit de se réfugier en Europe ; la France a d’ailleurs pratiquement refusé toutes les demandes d’asile provenant de Syriens, alors qu’elle est l’ex puissance tutélaire de ce pays, qu’elle a encouragé la rébellion de divers groupes armés contre le régime en place, et qu’elle s’est vantée d’appuyer l’opposition la plus dure. Après avoir pratiquement détruit le pays comme il avait déjà détruit la Libye, l’Etat français gangréné par les fascistes prend maintenant la tête d’une sorte de croisade anti-migrants et presse ses partenaires européens de renvoyer les réfugiés vers l’enfer d’où ils viennent.

Lors des agressions sexuelles de la gare de Cologne, on constate qu’une bonne partie des agresseurs étaient des francophones venus de France et de Belgique et, avec la complicité d’une partie des autorités locales, ils ont agressé sexuellement des centaines de jeunes allemandes, nuisant ainsi à la réputation des migrants et favorisant de cette façon le mouvement raciste Pegida.  Une simple intervention policière aurait fait facilement fuir ces voyous.

A Istanbul, l’attentat visant des touristes allemands aurait été perpétré par un Syrien, ce qui aura pour conséquence de nuire fortement à l’intégration des Syriens vivant en Allemagne de même qu’à ceux vivant en Turquie.  Il semble que le racisme international fasse preuve d’une aversion incontrôlée envers les Syriens, bien que ces gens n’aient jamais posé de problèmes dans les pays où ils ont immigré, que ce soit en Argentine, au Brésil ou aux Etats-Unis.

 

On constate donc que chaque attentat à une signification bien précise : il s’agit de diriger de force l’Europe et le monde dans la direction du fascisme. Ce qui est fait avec les prétendus « islamistes » avait déjà été opéré avec les gauchistes, quand les attentats de la bande à Baader, d’Action Directe et des Brigades Rouges ont plus ou moins discrédité l’extrême gauche et permis la mise en place d’une répression efficace contre toute dérive gauchiste. Le résultat est qu’il n’y a plus de gauchistes (ou presque) mais que les fascistes tiennent maintenant le haut du pavé dans le monde entier.

Si les vrais responsables du terrorisme ne sont pas identifiés et arrêtés, ils vont continuer à nous manipuler et à nous diriger dans leurs rets. Ces criminels fascistes qui organisent le terrorisme sont probablement infiltrés dans tous les services secrets occidentaux et ils nous poussent progressivement vers une dictature fasciste dont ils seraient les maîtres. Plus il y a d’attentats, et plus les services de sécurité publics et privés se renforcent. Plus il y a d’attentats et plus le secteur de la sécurité crée des emplois et engendre des profits, ce qui profite à ceux qui dirigent ces sociétés.  Plus il y a d’attentats, et plus les agents fascistes infiltrés dans tous les partis et tous les gouvernements obtiennent de pouvoir. Plus il y a d’attentats et plus les libertés des citoyens diminuent.

Quand les fascistes ne veulent pas de migrants, il organisent des attentats visant les touristes allemands  pour empêcher ce pays d’en accueillir plus en manipulant son opinion publique. Quand les racistes veulent ruiner un pays, musulman la plupart du temps, ils commanditent un attentat, et ce sont les économies égyptienne, tunisienne, turque et autres qui en subissent les conséquence.

Les fascistes dirigent le monde par le terrorisme. Avec un bon attentat bien relayé par les médias ils peuvent infléchir les politiques suivies par des Etats souverains, et imposer progressivement leur idéologie coloniale, ultra-capitaliste, raciste et anti-démocratique au monde.

Si demain ils veulent combattre l’écologie politique, ils formeront des extrémistes verts qui mettent des bombes comme c’est déjà le cas aux Etats-Unis. S’ils veulent combattre le gauchisme, ils créeront des cellules de terroristes marxistes. S’ils veulent déconsidérer les indépendantistes corses, ils organiseront des groupes violents qui justifieront une répression dure qui visera les structures politiques des autonomistes. La provocation terroriste est une des base de l’art fasciste de la guerre. Ces pièges continueront de fonctionner temps qu’on aura pas arrêté un des comploteurs terroristes, ces individus étant le plus souvent très hauts placés dans les administrations et le monde politique et donc très difficiles à confondre. Si ces gens ne sont pas dénoncés et arrêtés, nous seront condamnés à subit leur dictature pendant des siècles. Si un jour on arrête certains de ces gens, on comprendra que ce sont ceux qui hurlent le plus au loup terroriste qui le dirigent en réalité.

 

Laisser un commentaire

Trappes à venir |
Raahil |
Berrouetblot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journalconsciencesdemocrati...
| Deren
| Dorian965