1 novembre 2016

Le Mind Control ou la fin des droits de l’homme

Classé dans : Mind Control — mindcontrolfrance @ 9 h 58 min

 

Le Mind Control est l’instrument de destruction totale de toutes les libertés humaines telles qu’elles sont définies dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen du 10 décembre 1948. Tous les droits que cette déclaration accordait aux humains ont été supprimés, et ce, au cœur de l’Occident et non pas dans des dictatures de l’Est ou du tiers monde, comme cela est l’habitude. Discrètement, les hommes de l’Etat sont en train de changer la nature du système politique en Occident. Il s’agit ni plus ni moins que d’un coup d’Etat secret qui ne rencontre aucune résistance, toutes les élites économiques, politiques, médiatiques et intellectuelles étant, peu ou prou impliquées dans la répression et complices du putsch. On a affaire à un complot de dimension mondiale et d’une envergure insoupçonnée. Il s’agit de la plus terrible conspiration contre la liberté jamais perpétrée contre le genre humain.

Face à cet ignoble complot contre les droits les plus élémentaires de l’être humain, seuls, quelques combattants de la liberté solitaires, tentent de résister, soumis à la répression la plus féroce en provenance des hommes de l’Etat et de l’oligarchie internationale, sans le moindre appui, sans le moindre réconfort. Il est évident que sans une prise de conscience internationale de la question du Mind Control, le monde subira pour longtemps la dictature la plus terrible qu’il ait jamais connue.

Le Mind Control c’est ce système de répression électromagnétique satellitaire, qui contrôle les gens à distance, en lisant dans leurs pensées, en manipulant leur comportement, en maitrisant leur corps et leur âme, en pratiquant contre les ciblés les tortures psychologiques et physiques les plus atroces. Le Mind Control est un tyran d’autant plus omnipotent qu’il est occulte. Qui peut protester contre un système que très peu connaissent ?  Ceux qui devraient parler se taisent parce qu’ils ont peur ou qu’ils sont compromis.Hormis quelques francs-tireurs isolés, l’omerta règne.

Il est temps d’analyser comment ce système terrifiant a déjà supprimé la quasi totalité des droits acquis au moins depuis 1789 et comment il compte transformer le monde en un enfer peuplé d’esclaves.

Le Mind Control représente la négation de toute la charte des droits de l’homme. Tout ce qui est garanti par la déclaration universelle des droits de l’homme est nié par le Mind Control. Le Mind Control c’est le fascisme intégral, le système qui utilise la technologie la plus avancée pour nous faire reculer aux époques les plus barbares. Le Mind Control a droit de vie et de mort sur les citoyens. Le Mind Control place les citoyens des pays démocratiques sous la tutelle absolue de l’oligarchie dirigeante, qui peut les espionner, les persécuter, les torturer, les tuer en toute impunité. La dictature du Mind Control est pire que celle qui écrasait l’ex Union Soviétique. Le Mind Control est plus puissant que le système imaginé par Orwell dans « 1984″. Le Mind Control est plus secret que les prétendues conspirations évoquées par des faux complotistes qui se gardent bien de dénoncer le Mind Control pour lequel ils travaillent le plus souvent. Les faux complotistes fascistes sont souvent des comploteurs. Les faux complotistes ne dénoncent pas le Mind Control parce qu’ils font partie du Mind Control. Les faux complotistes dénoncent de faux complots pour mieux masquer les vrais.

Le Mind Control dirige toute la planète, même s’il est divisé en plusieurs groupes plus ou moins rivaux. Tous les participants à la répression secrète du Mind Control s’entendent pour préserver la loi du silence, de manière à rester forts pour harceler, exploiter et écraser les citoyens. Partout, les peuples sont écrasés par le Mind Control. Partout, les bourgeoisies ignares et haineuses persécutent les peuples. Partout les « patriotes » empêchent le progrès social, la liberté d’expression et l’état de droit. Le Mind Control est le meilleur outil de la réaction mondiale, qui a décidé de détruire la démocratie, profitant de l’apathie des forces démocratiques et de gauche, trop heureuses de participer à la curée générale et de se partager le butin de la répression.

Les vrais responsables de la dictature satellitaire du Mind Control, ce sont les collabos du Mind Control, ces gens qui prétendent défendre les libertés alors que, tapis dans l’ombre, ils collaborent avec le cyber-fascisme le plus monstrueux.

Les citoyens des démocraties occidentales ont perdu tous leurs droits, sans même le savoir. Ils sont espionnés massivement, gênés et harcelés secrètement, écrasés politiquement, sans pouvoir résister, parce qu’ils ne savent pas qu’ils sont attaqués. Le secret est une arme d’une puissance sans limites. Comment combattre un ennemi secret, qui prétend ne pas exister. Comme l’a dit Baudelaire, la meilleure ruse du Diable, consiste à faire croire qu’il n’existe pas.

Dans le préambule de la Déclaration universelle, le législateur considère que les hommes sont égaux en droits. Dans la réalité du Mind Control, plus personne n’a aucun droit. Tout citoyen peut être persécuté à vie par des harceleurs eux-mêmes attaqués pas d’autres agresseurs plus puissants qu’eux. Une chaîne infernale du harcèlement satellitaire s’est mise en place, chacun harcelant les plus faibles que lui, utilisant pour cela certains sites secret du Dark Net, où il peut se connecter chez les victimes et les espionner et agresser secrètement, dans la limite de ce qui est autorisé par les hommes de l’Etat. Par exemple, les harceleurs peuvent provoquer des énervements, des grossissement, des impuissances ou frigidités, des disputes, des divorces, des licenciements, des étouffements, des crises cardiaques, des cancers,  des décès. Le Mind Control a tous les pouvoirs. Il est tout puissant. Il est aux mains des services secrets, des Etats fascistes, des banques, des partis politiques, des ploutocrates. Le Mind Control est majoritairement dirigé par des fascistes, ces ennemis de la liberté, racistes, haineux et envieux des libertés des citoyens.  C’est à cause du Mind Control que les partis d’extrême droite prennent progressivement le pouvoir partout. C’est à cause du Mind Control que les inégalités sociales s’accroissent. C’est à cause du Mind Control que la qualité de vie des citoyens occidentaux se dégrade.

Le Mind Control permet de réprimer discrètement les mouvements sociaux, les contestations politiques, la dissidence intellectuelle. Les dirigeants syndicaux sont manipulés et neutralisés, de manière à ce qu’ils n’obtiennent jamais la moindre avancée sociale. Pour manipuler ces syndicalistes, ils suffit de les compromettre dans des affaires de mœurs, de menacer leurs enfants d’attaques satellitaires, de les agresser physiquement, en provoquant par exemple des troubles cardiaques, de les faire grossir en limitant l’urination et la défécation, des les ventriloquer lorsqu’ils passent dans les médias, de manière à atténuer leur discours, de les étouffer dans les manifestations, de provoquer artificiellement des dissensions au sein d’une même organisation.

Les satellites du Mind Control peuvent contrôler les humeurs et les propos. Ils peuvent donc diviser sans limite. Il suffit par exemple d’énerver deux dirigeants d’une organisation, dès qu’ils sont en présence l’un de l’autre, ce qui a pour résultat de créer une mésentente, et donc de développer des luttes intestines interminables, qui finissent par épuiser la combativité des directions syndicales et gauchistes. Le Mind Control est une arme fatale contre la gauche. C’est cette arme fatale qui permet la montée de l’extrême droite et qui détruit toutes les avancées sociales. Tant que les syndicats et partis de gauche n’auront pas dénoncé le Mind Control, il ne parviendront à aucun résultat concret, et continueront de subir des défaites systématiques. On ne peut pas combattre un ennemi qui utilise une arme secrète sans dénoncer celle-ci. Si le Mind Control autorise parfois la gauche à collaborer avec lui, c’est pour mieux la discréditer et la détruire. La seule stratégie viable pour la gauche, les syndicats et les organisations de défense des droits de l’homme, consiste à dénoncer le Mind Control qui truque les élections et étouffe les luttes sociales. Si on ne dénonce pas le Mind Control, les syndicalistes finiront par être condamnés à des années de prison au moindre incident, comme c’était le cas au 19ème siècle. Il ne faut pas collaborer avec le Mind Control mais au contraire le dénoncer.

Le Mind Control est donc la négation totale de la déclaration universelle des droits de l’homme :

Article 1

Selon l’article 1 de cette déclaration, les hommes naissent libres et égaux en droit : avec le Mind Control, l’être humain devient esclave total, dès qu’il a été sélectionné par la répression. Certains deviennent esclaves le jour même de leur naissance, si leurs parents sont déjà surveillés. D’autres se font repérer dès l’école primaire, les  fascistes désignant certains enfants pour l’esclavage à perpétuité, en raison de leur origines, ou de leur comportement pas assez soumis. Les écoles de France et du monde sont sous la surveillance des fascistes, qui gênent les professeurs progressistes, et agressent les élèves issus des minorités. Parfois, les enfants sont repérés en raison des agissements de leurs parents, de leurs frères et sœurs, des membres de leur famille. Par exemple la famille d’un délinquant peut être visée par le Mind Control. D’autres fois, ce sont les enfants ou parents des internautes les plus virulents qui sont mis sous surveillance à perpétuité. La « Justice » du Mind Control est beaucoup plus implacable que les Justices des pays les plus totalitaires. Le Mind Control a rétabli la torture et la peine de mort. Le Mind Control prononce des peines à perpétuité. Personne de sort jamais des griffes de la Machine. La force du Mind Control c’est le secret. Personne ne résiste au Mind Control parce que personne ou presque ne sait que le Mind Control existe.  L’article 1 de la déclaration des droits de l’homme n’est pas respectée, bien au contraire. Une fraction de plus en plus importante de la population est soumise à la tyrannie des satellites, qui limitent sa liberté. Les humains n’ont jamais été aussi asservis que depuis la mise en place de la répression satellitaire qui peut suivre 24h/24, qui peut filmer à travers les murs, qui peut lire dans les pensées et souvenirs, qui peut torturer et tuer. La tyrannie du Mind Control est absolue. Elle va conduire le monde à la catastrophe. Et personne pour l’instant ne semble décidé de la faire cesser.

 

Article 2

Selon cet article, chacun peut jouir des droits définis par la Déclaration universelle, quelque soit sa race, religion ou ethnie. Dans les faits, on peut constater que les musulmans sont de plus en plus soumis à un statut spécial dans certains pays occidentaux, et notamment la France. Des lois spéciales anti-musulmans sont édictées par les autorités de ces pays, interdisant par exemple le port du foulard dans les écoles, alors même que l’école doit être neutre et donc n’appliquer aucune discrimination en fonction de la confession. Ceci pourrait paraître relativement bénin, si cela ne cachait une répression satellitaire beaucoup plus dure, à base de manipulations comportementale conduisant à la prison, d’engraissement électromagnétique menant à l’obésité, de maladies provoquées par les satellites, conduisant parfois à la mort. Des milliers de musulmans sont assassinés en Occident par les satellites de surveillance, et ce, dans l’indifférence la plus totale des associations de droits de l’homme.

 

Article 3 : Tout individu a droit à la vie, à la liberté et la sûreté de sa personne.

Selon l’article 3, toute personne à droit à la vie, la liberté et la sûreté.  Avec le Mind Control, tout le monde peut être assassiné impunément, totalement asservi, et agressé nuit et jour par les ondes électromagnétiques. Il n’y a pas un endroit où les ciblés par les nazis du Mind Control peuvent être en sécurité : ni dans leurs domiciles, ni à l’hôpital, ni à l’église, la synagogue ou la mosquée, ni dans les administrations, ni dans le moindre recoin de la planète. Les satellites voient tout partout. Ils filment et agressent à travers les murs. Il n’y a pas d’endroits pour s’en protéger, sauf peut-être certains sanctuaires militaires non disponibles pour le commun des mortels. Le Mind Control agresse tous les jours et toutes les nuits. Il ne connaît pas de jours fériés. Ils se déchaîne souvent lors des célébrations tels Noël ou le jour de l’an. Le Mind Control n’a pas de frontières et pas de limites. Il dirige la vie sociale et politique des nations. Il tue sans relâche, sans que personne ne proteste, les crimes étant maquillés en événements de la vie (meurtres manipulés, suicides et maladies provoquée, accidents de voiture et incendies téléguidés…). Le Mind  Control est pire que les pires tyrannies de l’histoire, dans la mesure où il dispose de moyens inédits. Personne ne peut jamais échapper au Mind Control, alors qu’un taulard peut espérer un jour s’évader ou être gracié. Dans le Mind Control il n’y a pas d’évasion, pas de grâce, pas  de libération. Les cybers détenus sont condamnés à perpétuité. Des millions de personnes font partie des surveillés sans même le savoir. Mind Control décide de ce qu’ils ont le droit de faire ou pas. Mind Control décide s’ils ont le droit de vivre ou non. Personne ne semble en mesure de maîtriser le Mind Control qui continue son œuvre infernale quelque soit le résultat des élections dans le monde occidental.

Il semble que le Mind Control soit à la fois un instrument de répression utilisé par les hommes politiques et contre les hommes politiques. Le Mind Control dirige la politique internationale vers le fascisme et la guerre. La direction suprême du Mind Control semble être composée de fascistes enragés, ennemis de toute forme de liberté humaine. Le Mind Control est jaloux du bonheur des gens. Quand il repère une famille unie, il la détruit. On peut d’ailleurs remarquer que les familles décomposées tendent partout à devenir majoritaires. Parfois, on se demande si le Mind Control, ce ne serait pas le Diable en personne, tellement cet instrument satanique semble malfaisant et omnipotent.

Le seul moyen de se libérer de cette répression satellitaire de dimension mondiale serait de la dénoncer. Malheureusement, personne ne semble vouloir pour l’instant s’atteler à cette tâche.

 

Article 4 :  Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude ; l’esclavage et la traite de esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

Selon cet article, nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude. Dans la réalité des faits, le Mind Control maintient des centaines de milliers de personnes en esclavage en France, et des millions à travers le monde. Le Mind Control filme les gens à travers les murs, il lit dans les pensées, il écoute les conversations, il contrôle les mouvements et les émotions, il dirige l’être humain par manipulation électromagnétique. Des ondes électromagnétiques diffusées par satellite, dirigent humains, animaux, et objets par satellite. Le Mind Control permet de mettre une voiture en panne, de provoquer des fuites d’eau, de tuer des animaux ou des humains, d’allumer des incendies à distance, de provoquer des maladies, des phobies, des malaises, des accès de violence, des impuissances, des frigidités, de faire grossir ou maigrir. Le Mind Control dirige objets, animaux et humains de manière presque totale. La puissance de cette arme satellitaire est encore renforcée par le secret, qui fait que la grande masse de la population ignore l’oppression qu’elle subit depuis une trentaine d’années. Le Mind Control appuie partout l’extrême droite et le fascisme. Le Mind Control favorise les catégories les plus attardées de la population. Le Mind Control encourage les perversions sexuelles, les divorces, la pédophilie. Le Mind Control est la cause de la plupart des problèmes qui accablent le monde contemporain.

Le Mind Control réduit ceux qu’il vise en un esclavage total : le ciblé ne peut plus ni dormir, ni  voyager, ni travailler tranquillement. Il est en permanence soumis à des interférences électromagnétiques qui le perturbent. Il est réduit à une sorte d’esclavage absolu. Il ne peut pas porter plainte car les juges refusent de traiter les cas d’agression satellitaire, bien qu’ils soient parfaitement informés de la situation. Persécutés, isolés, torturés, tués par les ondes infernales, les ciblés sont devenu les esclaves du fascisme, sans rencontrer la moindre compassion de la part des monstres qui dirigent notre planète et qui sont eux aussi parfois soumis à la terreur satellitaire, les groupes fascistes qui dirigent la répression étant souvent plus puissants que les chefs d’Etat.

Les Etats qui prétendent défendre les droits de l’homme sont en réalité les plus enragés dans les persécutions psychotroniques. Le fait que leurs crimes soient cachés rend les oppresseurs fous de haine. Ils pensent que personne ne les dénoncera jamais. L’impunité les rend déments.

Certains riches cinglés, milliardaires, anciens des services secrets, anciens responsables politiques, persécutent les otages du Mind Control jour et nuit, pendant des décennies, ivres de leur impunité, fous de perversité et de cruauté.

Le jour où le secret sur le Mind Control sera levé, les masques tomberont, et, on pourra constater que les parangons de vertus n’étaient en réalité que des monstres hypocrites, des lâches qui, tapis dans l’ombre semaient le Mal sur la planète.

Si les défenseurs des droits de l’homme, continuent leur numéro d’hypocrites au lieu de libérer les esclaves du Mind Control, c’est toute la société qui tombera dans les griffes des cyber-nazis, qui lui feront connaître un sort pire que celui que subissaient les sujets des tyrannies du monde antique. Le Mind Control est l’ennemi totalitaire qu’il faut dénoncer. Ceux qui ne veulent pas comprendre cela finiront par le regretter.

 

Article 5 : Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Le Mind Control pratique la torture de manière systématique : étouffement, torture des yeux, torture cardiaque, cassage de dents, crampes… toutes les tortures imaginables sont rendues possible par les rayons électromagnétiques. Ces tortures miment souvent les douleurs ressenties en cas de maladie ; par exemple, les simulations de crises cardiaques sont très fréquentes chez les prisonniers du Mind Control. Le ciblé ressent la douleur d’un début de crise cardiaque pendant des heures ou même des jours entiers. Chaque organe du corps peut être torturé par les ondes satellitaires. Ces ondes peuvent tuer ou ne pas tuer. Si elles ne tuent pas, les supplices peuvent durer pendant des années sans interruption. Les « démocraties » occidentales sont de véritables dictatures. La répression est totalement secrète en raison de la lâcheté et de la corruption des médias, politiciens et organisations des droits de l’homme. La torture est la base de notre système de pouvoir et les hommes d’Etat le savent mieux que quiconque. Toute la société vit dans la terreur du Mind Control, cette organisation secrète au service du fascisme et de l’argent. Il faut toujours rappeler que si la loi du silence sur le sujet est maintenue, c’est toute la planète qui basculera dans un système de terreur satellitaire d’une cruauté inimaginable pour les non informés.

Le Mind Control pratique aussi la torture psychologique : il peut, par électromagnétisme, susciter des dépressions, des idées fixes, des phobies. Il peut forcer les gens à divorcer et  les maintenir ensuite dans l’isolement le plus total. Il peut manipuler les entreprises pour faire licencier les ciblés, les privant ainsi de toute ressource. Il peut agresser les amis et membres de la famille du ciblé, provoquant ainsi des souffrances psychologiques intenses chez la victime.

Les tortionnaires du Mind Control adorent torturer les gens dans les transports : en voiture, dans les bus, dans les métros, dans les avions, les ascenseurs. Généralement, ils s’arrangent pour bloquer le train pendant quelques heures, tout en étouffant les ciblés qui ont été pris au piège. La foule rend les agressions cardiaques et pulmonaires beaucoup plus dures à supporter. L’ingéniosité des psychopathes du Mind Control n’a pas de limite. La folie des ces tortionnaires est exacerbée par le secret dont ils bénéficient. Personne, en dehors d’eux-mêmes et des victimes ne connaît la réalité de la répression inhumaine qui vise nos sociétés prétendument démocratiques. Le Mind Control, c’est une dictature de type hitléro-stalinien à la puissance 10. La quasi totalité de la population est sous surveillance sans même le savoir. Des millions de personnes subissent la torture satellitaire, par exemple sous forme de maladies provoquées. Le Mind Control peut déclencher cancers et infarctus par simple exposition à des rayons satellitaires. Ce sont des millions de personnes qui sont victimes de ces fous du Mind Control, qui rêvent de mettre en place un totalitarisme intégral, qui se traduira par une vie d’enfer pour les 7 milliards d’humains qui peuplent la planète. Le Mind Control, c’est la puissance répressive secrète qui nous veut du mal. La véritable cause de la puissance du Mind Control, c’est la passivité de ceux qui, habituellement, défendent les droits de l’homme. Partout le Mind Control favorise le fascisme ou le pré-fascisme. Partout, le Mind Control renforce l’extrême droite. Ceux qui refusent de dénoncer ce système monstrueux seront considérés comme responsables de l’oppression implacable qui va accabler les générations futures. Comme l’ont déjà remarqué Einstein ou Martin Luther King, la véritable cause du Mal n’est pas ceux qui le font mais ceux qui laissent faire les criminels sans rien dire.

Les rayons satellitaires permettent de torturer les yeux, le cœur, les oreilles internes, les dents, les poumons… Tous les types de torture sont possible, sans tuer la cible, ce qui permet de faire durer le supplice pendant des années. L’étouffement prolongé, la torture cardiaque systématique, les douleurs céphaliques, abdominales et autres, toutes ces méthodes sont employées par les nazis du Mind Control, parfois des médecins à la retraite (ou non), ou de simples salopards formés et payés par une des organisations appartenant au Mind Control (sociétés de sécurité, administrations…).

Les rayons satellitaires permettent aussi de provoquer des accidents de voiture, en prenant le contrôle du conducteur ou de la voiture. Les rayons satellitaires peuvent bloquer les freins, la direction ou énerver ou endormir le chauffeur.

Les rayons satellitaires peuvent aussi mettre les véhicules en panne, en détruisant telle ou telle pièce du moteur. Dans les habitations, les rayons électromagnétiques peuvent provoquer des fuites d’eau ou de gaz, et donc des inondations ou des incendies. Ils peuvent bloquer les ascenseurs, les portes blindées. Ils peuvent déchirer les fauteuils, les canapés, casser la machine à laver, la télévision. Ils peuvent transformer la vie des ciblés en enfer et causer des frais énormes. La répression satellitaire est toute puissante parce que personne ne la dénonce. Le Mind Control favoriser toujours les politiciens les plus fascistes et les plus corrompus, pour pouvoir ensuite nuire sans limite. C’est au médias et aux politiques républicains de faire cesser le scandale, avant d’être eux-mêmes rattrapés par les tortionnaires satellitaires.

 

Article 7

Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

 

Dans les faits, les juges et policiers refusent d’enregistrer les plaintes au sujet des attaques satellitaires, car le Mind Control n’est pas un outil de la délinquance mais un instrument de la répression des Etat fascistes. Les flics et magistrats ne vont pas faire condamner les hommes de l’Etat qui organisent eux-mêmes la répression. Il faut néanmoins espérer que certains juges vont enfin se décider à juger et condamner les acteurs de la répression secrète qui tuent discrètement la démocratie pour ensuite écraser le peuple de leur tyrannie médiocre.

L’Etat de droit n’existe pas pour les ciblés par le Mind Control : ils ne peuvent pas porter plainte et sont soumis à l’arbitraire le plus totale des hommes de l’Etat qui ont droit de vie ou de mort sur les individus ciblés (TI) et par là même sur l’ensemble des citoyens. Les hommes de l’Etat ont pris le droit de tuer n’importe qui en France. Les seuls à être plus ou moins protégés sont les membres de l’oligarchie fasciste dirigeante, et cela dans certaines limites seulement : parfois l’oligarchie s’entretue et ont retrouve des hiérarques de la dictature suicidés, victimes d’AVC ou de crises cardiaques, quand il ne s’agit pas de cancers provoqués ou d’autres maladies mortelles. Une véritable guerre de l’ombre à lieu entre les divers clans fascistes, l’ensemble de ces fascistes ne s’entendant que pour écraser le peuple et tuer la démocratie.

Si les TI(targeted individuals) n’ont plus aucun droit, alors c’est l’ensemble des citoyens qui a perdu tous ses droits. Chacun peut se retrouver espionné 24h/24 par les hommes de l’Etat et leurs milices, sans pouvoir porter plainte et obtenir le minimum de respect des droits fondamentaux de l’être humain. Cette menace fasciste contre les citoyens n’est pas uniquement théorique : tout internaute peut être ou est déjà surveillé. Tous ceux qui participent au débat citoyen sont mis sous surveillance, sans exception. Ceux qui pensent que leur modération les protège se leurrent : tout commentaire politique de quelque tendance que ce soit est puni de surveillance satellitaire à vie. Les hommes de l’Etat veulent avoir l’exclusivité de la parole sur le Web. Ils veulent faire taire tous les indépendants, quelque soit leur tendance. Beaucoup d’internautes se voient licenciés de leur emploi, apparemment sans raison, suite à leur interventions sur le Web. C’est une véritable dictature que se met en place et qui vise ou visera absolument tout le monde, même ceux qui n’ont pas Internet. C’est aujourd’hui qu’il faut réagir, si on veut éviter en France une dictature totale de l’oligarchie corrompue, incapable et perverse qui dirige le pays.

 

Article 8

Toute personne a droit a un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la  loi.

 

Dans les faits, il est, pour les victimes du Mind Control, impossible de porter plainte. Les commissariats et les tribunaux refusent les plaintes concernant ce sujet. Ils feignent d’ignorer l’existence de ce type de délinquance fasciste, alors qu’ils sont parfaitement informés sur le sujet. Il s’agit d’un déni de justice. Les victimes de la pire délinquance actuelle ne peuvent être protégés par la loi et les services de sécurité. Les victimes du Mind Control peuvent subir la torture et la persécution pendant des années, sans jamais pouvoir porter plainte. Espionnage à domicile par satellite, tortures diverses, neurophone, isolement : les fascistes du Mind Control se croient tout permis. Ces tortionnaires sont souvent des civils, des gens tout à fait normaux, des salopards au dessus de tout soupçon, des pourritures qui passent leur temps à déplorer le manque de civisme, la délinquance, le laxisme, alors qu’en réalité, les pires délinquants de France, ce sont eux. Ces miliciens fascistes au dessus des lois constituent une menace terrible pour nos libertés.

Quelque soit les sévices qu’ils subissent, les victimes du Mind Control n’ont pas le droit à la protection de l’Etat et de la Justice. Il semble même que ce soit l’Etat fasciste la cause de tous leurs problèmes. Nous ne sommes plus en démocratie depuis les années 80 au moins. Il est temps que les associations de défense des droits de l’homme commencent à faire leur travail.

La prise en compte du Mind Control par la Justice parait être la moindre des choses, sachant que le Mind Control peut manipuler les comportements et provoquer des actions criminelles, sans que le ciblé sache qu’il est manipulé. Les ondes satellitaires peuvent provoquer des comportements violents et induire des idées criminelles dans les esprits de ceux qui ne sont pas informés de la question de la répression à distance. Il faudrait donc que les tribunaux recherchent qui a manipulé le délinquant par ondes satellitaires, quand il y a manipulation, notamment dans les affaires de terrorisme, avant de condamner celui qui a perpétré ces actes. Quand un criminel manipule à distance un ciblé pour lui faire commettre un crime, le manipulateur est plus coupable que le manipulé. Au minimum la responsabilité doit être partagée. Il est tout à fait inique de refuser de juger le manipulateur, alors que le manipulé est lui condamné à passer sa vie en prison.

Refuser de dénoncer le Mind Control est un comportement criminel. Il permet aux monstres cachés derrière leurs écrans de continuer à commettre des atrocités par procuration. La loi interdit de garder le silence face à des pratiques criminelles connues. La loi interdit aussi de classer comme secret défense ou secret d’Etat, des pratiques qui n’ont rien à voir avec la protection du pays, et tout avec une volonté démentielle de nuire et un complot organisé contre la démocratie.

Le secret contre le Mind Control vise à permettre à l’Oligarchie ploutocratique et fasciste de nuire impunément. Il vise aussi à permettre la perpétration d’un complot fasciste contre la République, complot basé sur la menace satellitaire contre les juges et les journalistes, sur le terrorisme organisé par les fascistes destiné à faire accuser les musulmans et à faire voter des loi limitant les libertés publiques pour finalement faire monter les partis d’extrême droite, qui, à l’origine, ne représentaient pas plus de 1% de la population.

Les gens qui ont été manipulés par le Mind Control ont le droit d’être jugés équitablement. Ceux qui sont victimes du Mind Control ont eux droit à des réparations. Ceux qui, tapis dans l’ombre, manipulent et assassinent doivent être jugés, si on veut que la société soit protégée contre leurs agissements. Il faut que l’impunité des criminels en chaise roulante ou robe de chambre cesse. Certains des hommes de l’Etat continuent de commettre le cyber crimes alors qu’ils sont âgés de plus de 80 ans, toujours pas maîtrisés après 30 ans de monstruosités.

Pour pouvoir juger les corrompus qui minent la République, il faut commencer par dénoncer le Mind Control, le système de répression électromagnétique secret qui protège les voyous qui se sont emparés du pays et de la planète.

 

Laisser un commentaire

Trappes à venir |
Raahil |
Berrouetblot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journalconsciencesdemocrati...
| Deren
| Dorian965