4 juin 2018

Elections européennes 2019

Classé dans : Gauche — mindcontrolfrance @ 10 h 31 min

 

D’après certains sondages, les intentions de vote en faveur de la gauche sont assez faibles pour ces élections européennes de 2019. LFI serait à 14%, Génération.s à 3%, EELV à 4% et tous les autres feraient un score inférieur à 5%. Sachant que le niveau minimal pour obtenir des élus est de 5%, de nombreux partis de gauche risquent de ne pas avoir de représentants au Parlement Européen.

Pour être sûrs qu’aucune voix de gauche ne soit perdue, une alliance entre les petits partis de gauche s’avère être un passage obligé. LO, le NPA, Génération.s, EELV, le PCF et tous les autres partis progressistes, sont condamnés à s’entendre sur l’élaboration d’une liste commune qui pourrait dépasser les 10% et assurer à chaque parti gauchiste d’avoir au moins un représentant à Strasbourg. Si on suppose que LO pèse 2%, le NPA 3%, le PCF 4% de même que Génération.s et EELV, la score final pourrait atteindre les 17% et plus, si on considère qu’une dynamique de groupe peut se révéler à l’occasion de cette alliance. Les électeurs répugnent souvent à voter pour des gens qui n’ont aucune chance d’être élus, même s’ils approuvent les idées qu’ils défendent.

Une négociation pour une liste unitaire devrait être diligentée le plus rapidement possible, de manière à élaborer un programme qui réponde aux besoins de la majorité de la population. Ce programme devra viser les classes moyennes, souvent ignorées ou récupérées par des gens de droite qui ne défendent aucunement leurs intérêts. Il devra aussi cibler les sous-prolétaires et les chômeurs qui vivent des minima sociaux. La question de l’abaissement de l’âge de départ à la retraite en tant que moyen de créer des emplois devra être évoquée.

Enumérons quelques propositions qui pourraient intéresser les électeurs :

 

1) Passage progressif de l’âge de départ à la retraite à 55 ans avec 30 ans de durée de cotisation.

2) Hausse du RSA à 800 euros.

3) Hausse du minimum vieillesse à 1000 euros.

4) Mise en place d’un salaire étudiant du même montant que le RSA.

5) Lutte contre le racisme et l’islamophobie.

L’ensemble des ces propositions devraient permettre à la gauche de faire un score plus que correct.

En cas ne non-union, ce seront au moins 10% des voix de gauche qui seront perdues ; beaucoup de gens s’abstiendront ; la défaite sera assurée. La division est organisée par la droite et les fascistes. A chacun d’éviter de tomber dans le piège.

Laisser un commentaire

Trappes à venir |
Raahil |
Berrouetblot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journalconsciencesdemocrati...
| Deren
| Dorian965