• Accueil
  • > Gauche
  • > La gauche manipulée par les ondes psychotroniques satellitaires

31 janvier 2019

La gauche manipulée par les ondes psychotroniques satellitaires

Classé dans : Gauche — mindcontrolfrance @ 10 h 13 min

 

La nullité de la gauche française pourrait s’expliquer par la manipulation de ses leaders par des ondes psychotroniques satellitaires. Par exemple, le refus des partis de gauche de s’unir pour les élections européennes de 2019, ne peut se concevoir sans une manipulation psychotronique de ses dirigeants. Pourquoi les différents partis de gauche, NPA, PCF, Génération.s, par exemple, refusent-ils de se regrouper, alors que les différences qui les distinguent ne sont pas essentielles. Si ces partis partent dispersés, ils n’auront aucun élu et feront perdre des voix de gauche. La représentation française de gauche au parlement européen sera alors très peu nombreuse, limitée à quelques députés LFI ou éventuellement PS. Le refus de s’unir est mortel pour la gauche mais, pour une raison étrange, aucun des dirigeants progressistes ne semble avoir compris ce fait. La seule explication rationnelle à l’attitude incohérente des partis de gauche consiste en une manipulation psychotronique secrète et illégale, opérée à partir de bases satellitaires situées en France ou éventuellement dans d’autres pays. La psychotronie consiste en une manipulation mentale à base d’ondes satellitaires, manipulation qui permet de diriger totalement le comportement des personnes visées et de les faire agir en contradiction avec leurs intérêts fondamentaux. La gauche française à intérêt à s’unir, mais elle refuse toute alliance et se condamne ainsi à disparaître de la scène politique hexagonale.

le comportement aberrant de la gauche française a pu être mis en évidence lors de la campagne de Benoît Hamon, en 2017. Alors qu’il avait débuté sa campagne en proposant les 32 heures, une réduction du temps de travail qui aurait permis de créer des emplois, il a brutalement changé totalement de direction et s’est mis à promouvoir le revenu universel, concept ultra-onéreux et infaisable à court terme. Un projet de hausse de du RSA aurait largement suffi à satisfaire les électeurs les plus démunis. Finalement, Hamon n’a rassemblé que 6% des électeurs ; son échec peut s’expliquer par l’incohérence de son programme, bien sûr, mais aussi et surtout par l’action calamiteuse des deux escrocs d’extrême droite Valls et Hollande, qui ont durablement plombé le PS.

L’attitude de Jean-Luc Mélenchon durant la présidentielle de 2017 a aussi été totalement absurde. Il a d’abord refusé de se présenter à la primaire de la gauche, qu’il aurait été sûr de remporter, ce qui a obligé le PS a présenter son candidat, Hamon, divisant ainsi la gauche au premier tour et l’empêchant d’être sélectionnée pour le second, qui s’est résumé en un affrontement entre libéralisme et fascisme. Le fait que Mélenchon refuse de participer à la primaire de la gauche ne peut s’expliquer que par l’action des ondes psychotroniques illégales, qui lui ont été administrées par ses ennemis politiques. La réalité psychotronique est tellement secrète, qu’elle apparaît un peu comme un scénario de science-fiction. Pourtant, la réalité dépasse largement la fiction, et le refus des médias d’informer le public sur cette question constitue une erreur grave et un crime contre la démocratie. Ne rien dire, c’est laisser les fascistes manipuler les élections, détruire la gauche, et supprimer peu à peu toutes les libertés.

Les leaders de gauche savent pertinemment que la surveillance psychotronique existe ; ce qu’ils semblent ne pas savoir, c’est qu’eux aussi sont manipulés par elle. Ils ont l’impression d’agir de manière indépendante, alors qu’en réalité, ce sont les manipulateurs de droite qui les dirigent et qui conditionnent leurs réactions. La droite et l’extrême droite qui dirigent le Mind Control, font bien sûr en sorte que la gauche perde toute les élections, et ne tolèrent de victoire socialiste que lorsque le candidat est lui-même proche du fascisme. Il y a de nombreux fascistes infiltrés à gauche.

Lors des débats télévisés précédant l’élection présidentielle de 2017, Mélenchon a pratiquement gagné 5% à chacune de ces confrontations. S’il avait participé au dernier débat, il aurait peut-être atteint les 25% d’intentions de vote. Mais, comme par hasard, JLM a refusé de participer au dernier débat, alors même qu’il était le seul à profiter de ce type d’exercice médiatique. Comment expliquer cette décision inepte, sinon par l’action des ondes psychotroniques ?

Les ondes psychotroniques biaisent la démocratie. Il est temps que les parlementaires, journalistes et intellectuelles se saisissent du sujet, si on veut éviter que toute l’Europe ne sombre dans le fascisme.

 

Laisser un commentaire

Trappes à venir |
Raahil |
Berrouetblot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journalconsciencesdemocrati...
| Deren
| Dorian965